L'UMP peut se rebaptiser Les Républicains

L'actuel logo de l'UMP.[THOMAS SAMSON / AFP]

L'UMP peut pour l'instant se rebaptiser "Les Républicains", le tribunal de grande instance de Paris ayant refusé mardi de se prononcer en urgence sur la demande d'interdiction de ce nom.

 

La première manche va à l’UMP. Le tribunal de grande instance de Paris a refusé mardi de se prononcer en urgence sur la demande d'interdiction d’utilisation du nom "Les Républicains", que souhaite prendre Nicolas Sarkozy pour sa formation politique.

Saisie par des partis et associations de gauche et une centaine de particuliers, qui estimaient que l’UMP s’approprie un "bien commun", la justice a décidé hier que le "trouble manifestement illicite" et le "dommage imminent" invoqués par les plaignants n'étaient pas démontrés.

 

Une action sur le fond

Ces derniers, déçus par cette décision, ont annoncé dans la foulée leur intention de faire appel et d’engager une action sur le fond, qui pourrait prendre de long mois.

Du côté de l’UMP, en revanche, cette victoire judiciaire a été saluée. "La devise de notre République est Liberté, Égalité, Fraternité, [...] c’est la liberté qui triomphe, la liberté pour l'UMP de pouvoir choisir son nom", a ainsi commenté Daniel Fasquelle, le trésorier du parti.

 

Et Nicolas Sarkozy de constater que le congrès fondateur du nouveau parti, prévu samedi prochain à Paris, se préparait "dans les meilleures conditions". 

Vous aimerez aussi

Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?
Élections régionales Régionales : Estrosi et Bertrand donnés gagnants face au FN

Ailleurs sur le web

Derniers articles