Vol d'explosifs à Miramas : Le Drian dénonce une "défaillance grave"

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian à l’Élysée, le 3 juin 2014 [Alain Jocard / AFP]

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé une "défaillance grave" mardi après le vol d'explosifs en début de semaine dernière sur un site militaire à Miramas (Bouches-du-Rhône) et annoncé que des mesures seraient prises contre "ceux qui ont failli".

 

"C'est une défaillance grave, inacceptable pour un ministre de la Défense", a dit M. Le Drian sur la radio RTL. "La très grande majorité des sites est extrêmement bien protégée. Là il y a eu une défaillance qu'il faut condamner et punir lorsque tous les éléments seront portés à ma connaissance", a-t-il ajouté.

"Des moyens seront mis en oeuvre pour y remédier et aussi pour prendre les mesures qui s'imposent contre ceux qui ont failli à un moment donné", a-t-il souligné. 

 

Enquête

Après le vol d'au moins 150 détonateurs et pains de plastic dans la nuit du 5 au 6 juillet, le ministère de la Défense a ordonné une enquête de commandement pour analyser les faits et les éventuelles responsabilités.

Il a aussi demandé une évaluation "sous quinzaine" de la protection de l'ensemble des sites militaires de stockage de munitions.

 

Vous aimerez aussi

Sécurité Paris : dans le nord-est de la capitale, les maires demandent des renforts policiers
Sécurité La police de sécurité et du quotidien inaugurée
Philippe Saurel : « La sécurité, ça doit être l'Etat qui l'exerce »
Invité Philippe Saurel : «La sécurité, ça doit être l'Etat qui l'exerce»

Ailleurs sur le web

Derniers articles