Les déclarations de Marine Le Pen sur la charia font réagir

Marine Le Pen a suscité la polémique avec sa déclaration sur la charia.[PASCAL GUYOT / AFP]

Lors d’un discours de campagne en vue des régionales mercredi soir, la présidente du Front national Marine Le Pen a souligné que si la France «perdait la guerre» contre le jihadisme, «la charia remplacera notre constitution». Des déclarations qui n’ont pas manqué de faire réagir.

Lors de ce meeting de soutien à son compagnon Louis Aliot, candidat dans la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, Marine Le Pen a affirmé que la France était «en guerre» contre les jihadistes. Et de mettre en garde : «si nous échouons, le totalitarisme prendra le pouvoir dans notre pays». Alors, « la charia remplacera notre constitution, l’islam radical se substituera à nos lois, nos bâtiments détruits, la musique prohibée, l’épuration religieuse avec son cortège d’horreurs… »

La déclaration de la présidente du FN n’a pas manqué de faire réagir les internautes sur Twitter, l’accusant notamment de jouer sur les peurs  à des fins électorales. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles