Le Paris de... Arthur Jugnot

Arthur Jugnot.[Benoît Cambillard]

Restos, bars, concerts…chaque vendredi, une personnalité parisienne dévoile, à DirectMatin, ses endroits fétiches de la Capitale. Rendez-vous cette semaine avec le comédien Arthur Jugnot.

 

Un spectacle, une expo… ?

Le cercle des illusionnistes à La Pépinière Théâtre. C’est la dernière création d’Alexis Michalik à qui l’on doit une autre pièce originale, Le porteur d’histoire. C’est une pièce de théâtre qui nous fait voyager d’une époque à l’autre  en nous racontant la vie de Robert-Houdin et de Georges Méliès. Brillant.

 

Un concert, un album… ?

Le concert de Jeanne Cherhal qui se tiendra le 19 juillet prochain sur le parvis de l’Hôtel-de-Ville de Paris. J’aime la nouvelle génération de chanteurs à texte, celle qui a pris le relais de Renaud. Des auteurs-compositeurs comme Renan Luce, Alexis HK, Benoît Dorémus qui disent des choses un peu sensées.

 

Un bar, un club… ?

L’Egoïste, rue de Bretagne, dans le Marais. Ils ont un petit cocktail… l’Egoïste, que j’adore. C’est un tout petit lieu qui est toujours plein de monde. J’y apprécie l’ambiance conviviale, l’idée de se retrouver entre amis autour d’un Egoïste, justement.

 

Un resto, une épicerie… ?

Le Grand Colbert, rue Vivienne, dans le 2e. Le lieu est vraiment sublime, dans la tradition des grandes et vieilles brasseries parisiennes chic avec ses grands lustres, ses gens bien habillés. Le banc d’huîtres est exceptionnel, tout autant que le responsable de l’établissement, Diego.

 

Une boutique, un marché… ?

Shinzo, rue Etienne-Marcel (1er)… Une boutique toujours à la pointe de la sneakers ! Je ne suis pas un grand consommateur, mais j’aime les chaussures. Je ne vais que dans cette boutique pour me réapprovisionner. Il n’y a que là que je trouve mon bonheur. Ils ont toutes les sneakers du monde.  

 

Un sport, une salle… ?

J’ai toujours apprécié les sports collectifs, et en particulier le football. J’y ai beaucoup joué. Assez mal d’ailleurs. Mais étant donné que l’on est onze joueurs sur le terrain, il y en a toujours dix qui peuvent me donner un coup de main. 

 

Un quartier, une rue… ?

C’est pas très original, mais je dirais le jardin du Luxembourg. En plus d’être aéré et magnifique, c’est une madeleine de Proust. Chaque recoin me rappelle ainsi un souvenir différent. Et tout particulièrement les petits chevaux de bois.  J’y ai passé toute mon enfance et aujourd’hui je perpétue la tradition. J’y vais avec mon fils.

 

Une escapade, un voyage… ?

Je prends peu de vacances mais Lisbonne est vraiment mon coup de cœur. J’y marche des heures. C’est un bon compromis pour un week-end pas trop loin, pas trop cher et dépaysant. Le soleil y est omniprésent. J’ai un faible pour l’ambiance qui y règne, la gastronomie et les nombreux petits restaurants multi-ethniques où toutes les cultures se mélangent.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles