Pourquoi doit-on éviter de se passer le sel de la main à la main ?

Des sauniers des Salins du midi ramassent des cristaux de sel, le 25 juillet 2008 à Aigues-Mortes [Pascal Guyot / AFP/Archives]

Pendant un repas, il convient de ne pas se passer le sel de la main à la main, car cela porterait malheur. Il faut poser la ­salière sur la table pour que son convive la saisisse.

 

Cette croyance remonte à la Rome antique. A l’époque, le sel était une denrée rare, essentielle pour conserver les aliments et versée comme salaire aux légionnaires.

Le mot "salaire" est d’ailleurs issu du latin "salarium" qui ­signifie "ration de sel". Renverser du sel pouvait donc s’avérer coûteux.

Au Moyen Age, le sel n’a plus été utilisé comme rémunération mais est cependant resté un ingrédient cher, à manipuler avec précaution.

Il pouvait même représenter jusqu’à 10 % des dépenses d’une famille de paysans en France.

Depuis la création de nouveaux moyens de conservation, au XIXe siècle, le sel est devenu bon marché, mais les usages sont restés.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles