Pourquoi certains moines brassent-ils de la bière ?

Brasserie de l'abbaye Saint-Rémy de Rochefort en Belgique.[CC / Wikipedia]

Au Moyen Age, les boissons fermentées étaient beaucoup plus saines que l’eau, souvent contaminée. De nombreux moines produisaient donc du vin, pour leur consommation ainsi que pour les ­pèlerins.

 

Mais dans les régions du Nord, où la vigne ne poussait pas, les moines ont eu l’idée de remplacer le vin par de la cervoise. Moins chère à produire, et pouvant être élaborée en toute saison, elle a vite été adoptée dans tout le pays, y compris dans les régions viticoles.

La qualité des bières s’est améliorée au cours du temps et a fait la renommée de leurs abbayes d’origine. Vers l’An 1000, on comptabilisait environ 500 brasseries monacales. Leur hégémonie s’est ensuite effritée à la Renaissance, avec le développement des brasseries artisanales.

La Révolution française, qui a causé la destruction de nombreux monastères, leur a porté un coup ­fatal. Aujourd’hui, seuls les moines trappistes en Belgique, et quelques abbayes en Allemagne, produisent leurs propres bières.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles