15 avril : Saint Paterne

Une représentation de Saint Paterne[France-orthodoxe.net]

Paterne naît en Armorique au Ve siècle. Après sa naissance, son père devient moine en Irlande. Paterne, devenu grand, n’a qu’un désir : imiter son père qu’il n’a pas connu.

 

Avec quelques compagnons, il part pour le pays de Galles et arrive dans le comté de Cardigan pour embrasser la vie monastique. Choisi comme supérieur, il bâtit monastères et églises.Dans sa quête pour retrouver son père, il réconcilie deux rois en guerre, fait ensuite un pèlerinage en Terre sainte et est sacré évêque à Jérusalem. Revenu à Lhan-Padern-Vaur, il y exerce son ministère pendant vingt ans.

Appelé à Vannes pour devenir évêque, il s’y rend et bâtit un monastère. Il se retire chez les Francs et meurt un 15 avril, sans doute en 565 (certaines dates indiquent l’an 490 ou 677). Une chose est sûre : il a participé au concile tenu dans sa ville épiscopale : sa signature au bas des actes l’atteste ! Il est fêté à Vannes, Saint-Brieuc, Rennes et Quimper. Ses reliques, transportées à Issoudun, ont été dispersées à la Révolution.

 

Courte prière d’un moine irlandais :

«Seigneur, tu es cette source à laquelle il nous est toujours permis et toujours nécessaire de puiser.» (Saint Colomban)

 

Éphéméride du 15 avril :

En 1949, dans son encyclique Redemptoris nostri, Pie XII se prononce, une fois de plus, en faveur de l’internationalisation de Jérusalem et autres lieux saints de Palestine. Le pape ne fit pas moins de sept interventions (encycliques, discours, messages) sur la question de Jérusalem, soulignant que les «lieux saints devaient être préservés, que les fidèles devaient y avoir libre accès sans danger» (Auspicia Quaedam du 1er mai 1948).

En ce 15 avril 1949, Pie XII voulait «persuader les gouvernants des nations, et ceux dont le devoir est de régler cette importante question, à garantir à la Ville sainte et à la région environnante un statut juridique approprié, dont la stabilité ne peut être assurée que par un accord commun entre les nations qui aiment la paix et respectent les droits des autres». 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles