Pourquoi le deuxième est-il parfois appelé le "dauphin" ?

Louis-Antoine d'Artois, duc d'Angoulême (1775-1844), dernier dauphin de France.[CC / Wikipedia]

C’est un surnom parfois donné au deuxième sur un podium sportif, ou pour les finalistes d’un concours de beauté, comme celui de Miss France.

 

Le terme «dauphin» (ou «dauphine») tire son origine d’un prénom donné dès le XIIe siècle aux fils aînés de la famille d’Albon, dans le comté de Vienne (Isère). Celle-ci avait pris l’habitude de baptiser les héritiers Dauphin (masculin de Delphine) en hommage à Guigo Delphinus d’Albon – francisé Guigues Dauphin – pour ses faits d’armes.

Le prénom est ensuite devenu un titre officiel repris au XIVe siècle par la famille royale. Il a ainsi été utilisé pour désigner les deuxièmes dans l’ordre de succession au trône de France jusqu’au règne de Charles X, au XIXe siècle (le prédécesseur du dernier roi français, Louis-Philippe Ier). Le terme «dauphin» a ensuite été un temps repris par les prétendants légitimes à la couronne, puis plus largement par la population.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles