Médicaments : la vente à l'unité est lancée

Cachets et gélules de médicaments [Philippe Huguen / AFP/Archives]

Le ministère de la Santé lance une expérimentation pour éviter le gaspillage de médicaments: la vente à l'unité.

 

Fini, les plaquettes entamées qui traînent des mois dans l’armoire à pharmacie? À la suite d’un décret paru lundi au Journal officiel, il est possible à partir du 17 septembre d’acheter ses médicaments à l’unité dans une centaine d’officines de France : seule la dose prescrite sera délivrée, et non la totalité de la boîte comme à l’accoutumée.

Le but, éviter le gaspillage, lutter contre l’automédication et surtout, réduire le coût des remboursements pour la Sécurité sociale.

 

Seulement une expérimentation

Pour l’heure, il s’agit seulement d’une expérimentation, testée pour une sélection de médicaments, dans quatre régions (Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Lorraine et Limousin) par des pharmacies volontaires.

Les officines seront rémunérées jusqu’à 1500 euros par ans pour leur participation. L’expérience doit se poursuivre pendant trois ans, au terme desquels le ministère de la Santé décidera de généraliser ou non cette pratique.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles