Coeur artificiel Carmat : un troisième patient greffé

Le cœur artificiel de la société Carmat. [KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Un cœur artificiel Carmat a été implanté sur un troisième malade à l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris. L'information révélée par Libération n'a pas été confirmée par l'entreprise.

 

Selon les informations de Libération de ce mardi 28 avril, un troisième patient a été greffé avec un cœur artificiel Carmat. L'opération, réalisée par le professeur Christian Latrémouille, se serait déroulée il y a près de deux semaines à l'hôpital européen Georges Pompidou.

"L'intervention s'est bien passée, mais les suites opératoires sont délicates", précise le journal.

 

Deux premiers patients greffés

Le premier malade qui avait bénéficié d'une implantation du cœur artificiel Carmat est décédé le 2 mars 2014, 75 jours après la greffe, des suites de l'arrêt inopiné de la prothèse après un court-circuit.

Le deuxième patient, un homme de 69 ans opéré le 5 août 2014 est toujours en vie. Début avril, il avait confié au Journal du Dimanche qu'il s'était "senti revivre". "Je marche, je me lève et je me penche dix à quinze fois chaque jour, sans problème. Je garde mon équilibre. Je ne suis pas dérangé. Je n'y pense même pas", avait-il expliqué.

Mais d'après Libération, l'homme a dû être réhospitalisé.

Pour l'heure, l'entreprise Carmat n'a pas confirmé les informations du quotidien. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles