Grande-Bretagne : des scientifiques autorisés à manipuler des embryons humains

Des cellules souches embryonnaires sous l'oeil du microscope dans un laboratoire de Sao Paulo, au Brésil, le 5 mars 2008 [MAURICIO LIMA / AFP/Archives] Des cellules souches embryonnaires sous l'oeil du microscope dans un laboratoire de Sao Paulo, au Brésil, le 5 mars 2008 [MAURICIO LIMA / AFP/Archives]

Des scientifiques ont été autorisés à manipuler, pour la première fois au Royaume-Uni, des embryons humains à des fins de recherche, a annoncé l'autorité britannique de la fertilisation humaine et de l'embryologie, la HFEA.

Cette autorisation concerne l'utilisation de la méthode Crispr-Cas9, qui permet de cibler les gènes défaillants dans l'ADN afin de les neutraliser plus précisément. Il s'agit d'une des toutes premières autorisations de manipulation des embryons humains, après une première tentative chinoise en début d'année 2015.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles