La découverte d’une enzyme pourrait sonner la fin des rides

L'identification de cette enzyme pourrait, à terme, permettre de conserver une peau jeune le plus longtemps possible. [CC/ Wolf Schouten]

Des scientifiques de l'université de Newcastle (Angleterre) sont parvenus à identifier l'enzyme responsable de la jeunesse de la peau. Une avancée qui permettrait le développement de cosmétiques capables de restaurer la vitalité de l'épiderme.

La Mitochondrial complex II, le nom de cette enzyme découverte par l'équipe dirigée par le professeur Mark Birch-Machin, permet au visage de rester lisse, souple et élastique pendant la jeunesse rapporte le Telegraph. Avec le temps, son action diminue et les rides apparaissent.

Ainsi, après l'avoir trouvé, les chercheurs souhaitent désormais trouver un moyen de la restaurer. L'étude, publiée par la revue Journal of Investigative Dermatology, a été menée sur 27 volontaires âgés de 6 à 72 ans. 

Mieux comprendre le vieillissement

«Nos travaux nous ont permis d'identifier une cible à viser pour développer des produits capables de lutter contre le vieillissement biologique. Il y a désormais une possibilité de mettre au point des traitements adaptés à chaque âge, chaque peau et à chaque zone du corps qui en a besoin», précise Mark-Birch-Machin.

A lire aussi : Vieillesse : les Français mal préparé face à la perte d'autonomie

Plus largement, les résultats des chercheurs pourraient aider à mieux comprendre le vieilllissement des autres organes du corps et améliorer la prise en charge de certaines maladies liée à l'âge comme le cancer.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles