Contraception : Une application aussi efficace que la pilule ?

L’application Natural Cycles compte 150.000 utilisateurs répartis dans 161 pays.[nc product portrait - Dossier de presse]

Une physicienne nucléaire suédoise a obtenu que l'application qu'elle a conçue, Natural Cycles, soit officiellement considérée comme un contraceptif en Allemagne, ainsi que dans toute l'Union Européenne.

Pour utiliser l’application, les femmes doivent prendre leur température chaque matin et entrer le relevé dans l’application. Un algorithme unique, développé par l’application, détermine ensuite si les femmes sont fertiles ou non ce jour-là, mesurant le risque d’une grossesse à l’occasion d’une relation sexuelle non protégée.

Elina Berglund, physicienne nucléaire et tête pensante du projet, s’est battue pour faire en sorte que son application soit approuvée comme un contraceptif. Un projet qu’elle a monté en collaboration avec son mari. Elle se base sur un constat : «Les femmes du monde entier sont intéressées pour explorer de nouvelles formes de contraception sans hormones et qui ne soient pas invasives».

A lire aussi : Bientôt un gel contraceptif pour hommes ? 

«C’est incroyablement excitant qu’il y ait une alternative approuvée aux méthodes traditionnelles de contraception et qu’il soit possible de remplacer les médicaments par la technologie», explique ravie Elina Berglund.

Introduite sur les téléphones à la fin de l’année 2016, l’application Natural Cycles compte 150.000 utilisateurs répartis dans 161 pays. Les gynécologues peuvent aujourd’hui conseiller d’utiliser l’application, au même niveau que la pilule ou les préservatifs. Mais attention, seul ce dernier protège également des maladies sexuellement transmissibles

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles