Ligue des champions: ça passe pour Arsenal, pas pour Naples

L'attaquant chilien d'Arsenal Alexis Sanchez célèbre son but avec son équipier anglais Jack Wilshere, lors du match retour de barrage qualificatif pour la phase de poule de Ligue des Champions contre Besiktas, le 27 août 2014 à Londres. [Ben Stansall / AFP] L'attaquant chilien d'Arsenal Alexis Sanchez célèbre son but avec son équipier anglais Jack Wilshere, lors du match retour de barrage qualificatif pour la phase de poule de Ligue des Champions contre Besiktas, le 27 août 2014 à Londres. [Ben Stansall / AFP]

Arsenal s'est difficilement qualifié mercredi pour la phase de poules de la Ligue des champions grâce à une victoire 1-0 face à Besiktas, alors que Naples est tombé face à l'Athletic Bilbao.

Après un nul 0-0 en Turquie, les Gunners étaient dans une situation un peu inconfortable pour ce match retour à l'Emirates.

Ils ont d'ailleurs fait le minimum, avec une victoire 1-0 et une prestation globalement hésitante.

Sanchez, transféré cet été de Barcelone, a tout de même marqué son premier but avec Arsenal dans le temps additionnel de la première période.

Mal à l'aise au poste d'avant-centre qu'il occupe en l'absence de Giroud, blessé, le Chilien avait pourtant vécu 45 premières minutes pénibles.

Le défenseur français d'Arsenal Mathieu Debuchy quitte la pelouse après un second carton jaune, sous le regard de son entraîneur Arsène Wenger, lors du match retour de barrage de Ligue des Champions contre Besiktas, le 27 août 2014 à Londres. [Ben Stansall / AFP]
Photo
ci-dessus
Le défenseur français d'Arsenal Mathieu Debuchy quitte la pelouse après un second carton jaune, sous le regard de son entraîneur Arsène Wenger, lors du match retour de barrage de Ligue des Champions contre Besiktas, le 27 août 2014 à Londres.

En fin de match, le latéral droit français Mathieu Debuchy a été expulsé pour un second avertissement.

En danger après le match nul 1-1 de l'aller au stade San Paolo, Naples a de son côté explosé en un quart d'heure à Bilbao face à l'Athletic (3-1).

Les Napolitains avaient pourtant ouvert la marque par Hamsik, mais une série d'énormes erreurs défensives ont permis aux Espagnols de revenir puis de prendre le large entre la 60e et la 75e minute de jeu.

L'attaquant de l'Athletic Bilbao Aritz Aduriz célèbre son dexième but de la soirée, sous le regard des défenseurs de Naples, le 27 août 2014 à Bilbao. [Rafa Rivas / AFP]
Photo
ci-dessus
L'attaquant de l'Athletic Bilbao Aritz Aduriz célèbre son dexième but de la soirée, sous le regard des défenseurs de Naples, le 27 août 2014 à Bilbao.

Un doublé d'Aduriz et un but de Gomez ont offert aux Basques un succès 3-1 et une première participation à la Ligue des champions depuis 16 ans.

Vainqueur 3-2 à l'aller au Danemark, le Bayer Leverkusen a de son côté tué très rapidement le peu de suspense qui restait face au FC Copenhague.

Les Allemands, éliminés la saison dernière en 8e de finale par le Paris SG, menaient en effet 2-0 dès la 7e minute et 3-0 à la pause.

Kiessling a ajouté un quatrième but en seconde période pour un très net succès 4-0.

Les Suédois de Malmo, la ville natale de Zlatan Ibrahimovic, se sont eux aussi fait une place en phase de poules en éliminant Salzbourg.

Battus 2-1 à l'aller, ils ont renversé la tendance avec une victoire 3-0, marquée notamment par l'étonnante volée du gauche de 35m d'Eriksson pour le 2-0.

Enfin, les Bulgares de Ludogorets Razgrad ont éliminé le Steaua Bucarest sur le fil à l'issue des tirs au but (6-5) après avoir égalisé sur l'ensemble des deux matches dans le teemps additionnel (1-0; 0-1).

Vous aimerez aussi

Un brodeur parisien s'applique à coudre une 2e étoile sur le maillot des Bleus, tout frais champions du monde, le 17 juillet 2018 à Paris [FRANCOIS GUILLOT / AFP]
Football Coupe du monde 2018 : en attendant le maillot officiel, la 2e étoile au bout de l'aiguille
Coupe du Monde 2018 L'Elysée a demandé de raccourcir la parade des Bleus sur les Champs-Elysées
Art Les photos des Bleus pendant le Mondial s'arrachent

Ailleurs sur le web

Derniers articles