Lavezzi accusé de racisme en Chine

«Le club a discuté de cette question avec le joueur, il nous a assuré qu'il n'y avait aucune intention raciste dans son geste», a affirmé le club.[DR]

Après avoir mimé des yeux bridés sur une photo de son club, le footballeur se retrouve en pleine polémique, accusé de racisme.

Ezequiel Lavezzi s’est attiré les foudres de nombreux Chinois après avoir posé, paupières étirées par ses doigts, sur une photo officielle de son nouveau club, le Hebei China Fortune. Le cliché a été largement critiqué par les internautes sur le réseau social Weibo, le Twitter chinois.

Plusieurs milliers de supporteurs ont crié au racisme et certains ont même exigé des sanctions, voire l’exclusion de la star de 32 ans qui touche 50 millions d'euros par an, faisant de lui le footballeur le mieux payé au monde, comme le rappelle L'Équipe.

Des photos «légères» et «blagueuses»

Selon l’ancien attaquant du Paris Saint-Germain qui a nié tout racisme, ces photos, prises lors d'une séance publicitaire au début de l'année, se voulaient seulement «légères» et «blagueuses».

«Le club a discuté de cette question avec le joueur, il nous a assuré qu'il n'y avait aucune intention raciste dans son geste, et il s'excuse du fond du coeur pour la gêne que son geste pourrait avoir provoquée», a affirmé le club de première division chinoise dans un communiqué dimanche, avant de préciser qu’aucune sanction ne sera prise contre son joueur, qui ne s'est pas prononcé directement sur cette affaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles