Gabart s'adjuge The Bridge, la course des trimarans géants

[LOIC VENANCE / AFP]

A bord de son bateau dernier cri, François Gabart (Macif) s'est offert lundi The Bridge, la première des courses mettant aux prises les plus grands trimarans de la planète après une traversée de l'Atlantique en équipage en 8 jours et 31 minutes.

Il est arrivé lundi à 13h31 heure locale (19h31 heure française) sous le pont Verrazano à New York, 8 jours après avoir pris le départ à Saint-Nazaire, le 25 juin. «Le but du jeu n'était pas de faire un record entre Saint-Nazaire et New York mais d'arriver avant le deuxième», a dit Gabart peu après son arrivée. Gabart est arrivé 11 heures et 18 minutes avant Francis Joyon (Idec), resté dans son sillage sur presque la totalité de la course. Joyon a coupé la ligne mardi à 00h09 locale après avoir parcouru 3486,60 milles nautiques (6456 km). 

Avec cette victoire, Gabart s'est emparé de la place de numéro un de la catégorie des Ultime, les maxi-trimarans les plus performants. De bon augure avant une course autour du monde en 2019 en solitaire en Ultime. Du jamais vu en multicoque. Ce marin très talentueux de 34 ans a été meilleur que ses illustres aînés que sont Francis Joyon (Idec), détenteur du record autour du monde en équipage (Trophée Jules Verne) en 40 jours, Thomas Coville (Sodebo), détenteur du record du tour du monde en solitaire (49 jours) et Yves Le Blévec (Actual). 

Bateaux magiques

Gabart s'est davantage aguerri sur l'utilisation de son bateau, le plus récent de la flotte de The Bridge, mis à l'eau à l'été 2015 et avec lequel il a un objectif très relevé : celui de battre le record du tour du monde en solitaire de Coville auquel il a prévu de s'attaquer au record cet automne.

Thomas Coville (Sodebo) devrait quant à lui arriver mardi à 6h00 locale (12h00 française), après avoir dû ralentir suite à l'accident de l'un de ses équipiers dimanche. Thierry Briend a chuté alors qu'il était à la barre du bateau, emporté par une grosse vague. Il souffre d'un traumatisme crânien mais n'a pas été évacué par hélicoptère. Dernier de la course avec un bateau qui fait office d'ancêtre, Yves Le Blévec (Actual) clôturera The Bridge mercredi dans la journée a priori. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles