Equipe de France : la mauvaise passe d'Antoine Griezmann

Antoine Griezmann connait un début de saison compliqué. Antoine Griezmann connait un début de saison compliqué.[Dave Winter/Icon Sport]

Au moment d’égrener les potentiels titulaires pour les deux dernières rencontres dans les éliminatoires du Mondial 2018 de l’équipe de France en Bulgarie (samedi) et contre la Biélorussie (10 octobre), le nom d’Antoine Griezmann revient comme une évidence.

Depuis l’Euro 2016, où il a été élu meilleur joueur et meilleur buteur, il n’a manqué que deux matchs amicaux face à la Côte d’Ivoire et l’Angleterre. Sinon, Didier Deschamps lui a toujours accordé une confiance aveugle et continue de faire de lui son homme de base en attaque. Ses dernières sorties sous le maillot bleu n’ont pourtant pas toujours été convaincantes, tout comme son rendement post-championnat d’Europe avec quatre inscrits en onze sélections.

Son début de saison compliqué avec l’Atlético de Madrid n’est pas fait pour rassurer. En témoignent ses deux dernières prestations décevantes contre Chelsea (1-2) en Ligue des champions, malgré un penalty marqué, puis samedi à Leganés en Liga (0-0), où son entraîneur Diego Simeone a décidé de le sortir peu après l’heure de jeu sans qu’il n’ait déclenché le moindre tir.

C’est d’ailleurs presque devenu une habitude, puisque le natif de Mâcon n’a terminé que trois des sept matchs toutes compétitions confondues qu’il a commencés avec trois remplacements et une expulsion, qui lui a valu deux matchs de suspension. Et si les Colchoneros sont toujours invaincus en championnat, «Grizi» est loin de ses standards habituels avec deux réalisations et parait quelque peu émoussé.

«Je ne m’inquiète pas pour Antoine, a assuré, hier, le sélectionneur français. Je connais ses qualités. Avant le match contre les Pays-Bas, on remettait déjà en cause le fait qu’il ne soit pas décisif et il l’a été.» Et les Bleus auront besoin d’un Antoine Griezmann au meilleur de sa forme pour décrocher son billet pour la Russie l’été prochain. «Ces deux rencontres qui nous attend sont comme des matchs à élimination directe, a-t-il confié. Il y aura la pression et l’intensité que j’aime.» Tant mieux, car c’est dans ce genre de grands rendez-vous qu’on attend les grands joueurs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles