JO 2018 : les Russes hors Jeux ?

Le Comité international olympique va rendre sa décision à Lausanne.[FABRICE COFFRINI / AFP]

Exclusion ou non ? A 66 jours de l'ouverture des JO d'hiver de 2018, la Russie, accusée de dopage institutionnalisé lors des Jeux de 2014, va savoir mardi si elle pourra y participer.

Le Comité international olympique va en effet rendre sa décision à Lausanne. Et qu’importe la décision qui sera prise par le CIO, elle marquera un tournant dans l’histoire de l’olympisme.

Voici les trois options qui se présentent à l’instance mondiale :

Une exclusion totale :

C’est peut-être le scénario le moins probable. Le CIO se mettrait ainsi à dos une Fédération qui a un gros poids et priverait plusieurs athlètes, qui n’ont commis aucune erreur, sur le côté.

Une participation des athlètes sous couvert de neutralité :

Comme l’avait fait la fédération internationale d’athlétisme lors des derniers Mondiaux, la délégation russe serait interdite de participer aux Jeux mais certains de ses athlètes pourraient prendre part aux épreuves sous couvert de neutralité. Mais il faudrait faire vite car à 66 jours de l’ouverture de jeu, les instances devront étudier au cas par cas la situation des candidats à une sélection.

Une autorisation à participer mais avec règles imposées  :

L’option la plus crédible reste l’autorisation de participer aux Jeux Olympiques de PyeongChang 2018 mais en imposant à ses représentants un régime particulier en termes de contrôles et de suivi antidopages.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles