Ligue des champions : Paris n'a pas fait de miracle contre le Real Madrid

Edinson Cavani et les Parisiens ont été éliminés dès les huitièmes de finale pour la deuxième saison consécutive. Edinson Cavani et les Parisiens ont été éliminés dès les huitièmes de finale pour la deuxième saison consécutive.[Anthony Dibon/Icon Sport]

Encore battu, ce mardi, par le Real Madrid (1-2), le PSG est éliminé de la Ligue des champions dès les huitièmes de finale pour la deuxième saison consécutive.

«Paris SG, fais nous rêver !» C’était la demande des supporters parisiens à leurs joueurs avant le coup d’envoi, avec une représentation géante de la Ligue des champions dressée au pied de la tribune Auteuil. Ils devront encore attendre au moins une saison avant de voir leurs protégés la soulever. Car le rêve inassouvi a viré au cauchemar, dans un Parc des Princes volcanique. Battu à l’aller dans la capitale espagnole (3-1), le PSG n’a jamais été en mesure de renverser le Real Madrid pour s’éviter une nouvelle élimination dès les 8es de finale, encore défait par le double tenant du titre (1-2). Vingt-cinq ans presque jour pour jour après l’exploit de mars 1993, le club de la capi­tale n’a pu réécrire l’Histoire.

Thiago Silva et ses coéquipiers en étaient loin. Très loin. Trop loin pour espérer marcher dans les pas de David Ginola, Georges Weah, Vincent Guérin et consorts. Ils n’ont pratiquement même pas eu l’occasion d’y croire. Et l’égalisation d’Edinson Cavani n’y a rien changé (71e). Il était déjà beaucoup trop tard pour des Parisiens incapables d’emballer la rencontre et de mettre la folie nécessaire pour bousculer les Merengue.

Privés de Neymar, dont l’absence a cruellement fait défaut, ils ont vu leurs espoirs s’envoler sur une tête piquée de l’inévitable Cristiano Ronaldo juste après la pause (51e), alors qu’Alphonse Areola avait retardé l’échéance en première période (18e, 38e). Et l’expulsion de Marco Verratti (66e) avait rendu la mission impossible, avant que Casimero ne porte l’estocade (80e), scellant définitivement le sort du PSG sur la scène européenne. Comme la saison dernière, après la déroute subie à Barcelone, et malgré les quelques 400 millions d'euros dépensés cet été, Paris a pu mesurer, sur cette double confrontation, l’écart qui le sépare encore des géants d’Europe. Comme quoi, tout ne s'achète pas. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles