Incroyable Ligue des champions, par Pierre Ménès

Les quarts de finale retour ont démontré toute la magie du football, mais aussi sa cruauté. Les quarts de finale retour ont démontré toute la magie du football, mais aussi sa cruauté.[Actionplus / Icon Sport]

Qui aurait pu imaginer de tels scénarios en quarts de finale retour de la Ligue des champions ? Personne, ou en tout cas, pas grand monde. Tout semblait scellé avec les résultats des rencontres allers.

Mais c’était sans compter la magie du football, avec quatre matchs de fou. Même Séville s’est accroché pour faire match nul sur le terrain du Bayern Munich (0-0). Alors qu’on lui promettait le pire, Liverpool a confirmé son éclatante victoire du match aller contre Manchester City, avec un Mohamed Salah encore une fois étincelant, mettant en échec la formule ultra-offensive de Pep Guardiola. Bien sûr, c’est à Rome qu’a eu lieu le plus gros coup de tonnerre, avec la fameuse «Romatada».

La Louve a battu une équipe de Barcelone complètement hors sujet. Les Romains ont fait un match exceptionnel d’abnégation, de courage et de détermination. Comme les Turinois à Madrid, qui auraient mérité de connaître le même dénouement. Petite parenthèse concernant le Real : quand Sergio Ramos n’est pas là, ce n’est pas la même équipe. Ni le même Raphaël Varane… Malheureusement pour la Vieille Dame, tout a basculé dans les arrêts de jeu sur un penalty. Justifié, avec Mehdi Benatia qui percute Lucas Vazquez. Mais ça n’empêche pas que c’est hypercruel au regard de la prestation de la Juve.

On peut aussi comprendre que Gianluigi Buffon pète les plombs. On peut moins comprendre le manque absolu de psychologie de l’arbitre en expulsant le gardien italien. L’arbitrage très médiocre de l’ensemble de ces quarts de finale est d’ailleurs à regretter. Pendant ces deux soirées, on a eu tout ce qui fait le football et qui explique qu’il est le sport roi, tant par sa beauté que sa cruauté. Ça prouve aussi que ce ne sont pas les clubs avec le plus d’argent qui l’emportent à cha­que fois, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser. Maintenant, pronostiquer la fin et le vainqueur de cette Ligue des champions, ça ne va pas être commode.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles