Grand Prix d'Azerbaïdjan de Formule 1 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?

Lewis Hamilton et Mercedes sont en quête de leur première victoire cette saison. Lewis Hamilton et Mercedes sont en quête de leur première victoire cette saison.[Xpb / Icon Sport]

Deux semaines après la victoire de Daniel Ricciardo en Chine, la Formule 1 a rendez-vous à Bakou, ce dimanche 29 avril, pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan. La course est à suivre en direct et en intégralité à partir de 14h10 sur Canal+.

Avant cette quatrième manche de la saison, c’est un drôle de paradoxe que cultive Mercedes. L’écurie allemande occupe la tête du classement des constructeurs sans avoir remporté la moindre des trois premières courses de la saison.

Une situation inédite depuis 2014 pour les Flèches d’Argent, qui peinent à mettre dans le mille. A l’image de Lewis Hamilton. Le champion du monde en titre connait un démarrage au ralenti, même s’il ne compte que neuf points de retard sur Sebastian Vettel en tête du championnat du monde, avec une 2e place en Australie, une 3e place à Bahreïn et une 4e place en Chine.

«Nous devons travailler pour comprendre pourquoi nous sommes en difficulté et commencer à remonter vers la première place», a-t-il lancé. Pour retrouver la trace de sa dernière victoire, il faut remonter jusqu’au moins d’octobre et le Grand Prix des Etats-Unis, soit six courses de rang sans monter sur la plus haute marche du podium. Une disette qui rappelle celle qu’il a connu fin 2015 et début 2016. Il y a deux ans, le Britannique avait d’ailleurs dû attendre la sixième manche pour signer son premier succès.

Malgré une fin de saison en boulet de canon, le retard accumulé lui avait coûté le titre au profit de son coéquipier Nico Rosberg. Une bonne raison de ne plus traîner en route au risque de voir s’échapper Vettel et sa Ferrari mais aussi d’être rattrapé par les Red Bull. «Nous sommes sous-performants, mais je ne vais pas me laisser aller car je sais que la bataille va être rude», a prévenu Hamilton. Et elle promet une nouvelle fois de faire rage dans les rues de Bakou.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles