Hommage aux victimes de Furiani, 26 ans après le drame

Quatre cents personnes étaient présentes à cette commémoration qui s’est déroulée en la présence de la ministre des Sports, Laura Flessel.[PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP]

A Bastia, un hommage a été rendu aux victimes du drame de Furiani, à côté du stade où dix-huit personnes ont perdu la vie, et plus de 2.300 autres ont été blessées le 5 mai 1992 lors de l’effondrement d’une tribune.

La célébration de ce drame est également la raison pour laquelle aucun match de football français n’était programmé ce 5 mai, à la demande de l'association corse «Collectif du 5 mai».

Quatre cents personnes étaient présentes à cette commémoration qui s’est déroulée en la présence de la ministre des Sports, Laura Flessel, du président de l'exécutif de la collectivité territoriale Gilles Simeoni et du président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni, selon les informations rapportées par l’AFP.

De nombreuses gerbes de fleurs ont été déposées devant la stèle rendant hommage aux victimes du drame, érigée à l’endroit même où la tribune provisoire du stade Armand-Cesari avait été érigée.

Cinq minutes de silence ont également été respectées, puis l’hymne corse a été chanté par trois femmes. La cérémonie s’est achevée par une prière, et une bénédiction.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles