Coupe du monde 2018 : tout savoir sur le Maroc

Le Maroc n’a participé qu’à quatre éditions de la Coupe du monde, en 1970, 1986, 1994 et 1998.[Orange Creek / Icon Sport]

De retour après vingt ans, le Maroc va de nouveau goûter aux joies de la Coupe du monde. Voici tout ce qu'il faut savoir sur les Lions de l'Atlas.

Le sélectionneur

Hervé Renard sera l'autre sélectionneur français de cette Coupe du monde en Russie avec Didier Deschamps. Le Sorcier blanc, qui est devenu le premier entraîneur à remporter la Coupe d’Afrique des Nations avec deux pays (Zambie et Côte d'Ivoire), a pris les commandes du Maroc en 2016 et mené les Lions de l'Atlas à leur première Coupe du Monde depuis 1998.

La star de l’équipe

Mehdi Benatia est l'un des meilleurs défenseurs en Afrique et en Europe. Son efficacité et sa rigueur lui ont permis d'évoluer tout au long de sa carrière. Passé par le centre de formation de l'OM, où on ne lui a pas fait confiance, il s'est d'abord construit en Ligue 2 (Clermont, Tours) avant de prendre la direction de l'Italie où il a totalement éclos à l'Udinese. Transféré à la Roma, il passera ensuite au Bayern Munich avant de revenir dans le Calcio à la Juventus.

Le palmarès en Coupe du monde

Le Maroc n’a participé qu’à quatre éditions de la Coupe du monde, en 1970, 1986, 1994 et 1998. Son meilleur résultat est un huitième de finale en 1986, éliminé par l'Allemagne de l'Ouest (1-0). Les Lions de l'Atlas ont également remporté le CHAN cette année à domicile.

Le surnom de l’équipe

Les joueurs de la sélection nationale marocaine sont appelés les Lions de l'Atlas.

Comment l'équipe s'est qualifiée

Le Maroc a réussi un incroyable parcours pour se qualifier. Les Marocains ont terminé en tête de son groupe de qualification à la Coupe du monde, en allant battre la Côte d'Ivoire lors de la dernière journée chez elle (0-2). Dans leur groupe se trouvait également le Gabon et le Mali. 

La listes des sélectionnés 

Gardiens : Mounir El Kajoui (Numancia/ESP), Yassine Bounou (Gérone/ESP), Ahmad Reda Tagnaouti (IRT).

Défenseurs : Mehdi Benatia (Juventus/ITA), Romain Saiss (Wolverhampton/ANG), Manuel Da Costa (Basaksehir/TUR), Badr Benoun (RCA), Nabil Dirar (Fenerbahçe/TUR), Achraf Hakimi (Real Madrid/ESP), Hamza Mendyl (Lille/FRA).

Milieux : M’barek Boussoufa (Al Jazira/EAU), Karim El Ahmadi (Feyenoord/P-B), Youssef Ait Bennasser (Caen/FRA), Sofyan Amrabat (Feyenoord/P-B), Younès Belhanda (Galatasaray/TUR), Fayçal Fajr (Getafe/ESP), Amine Harit (Schalke 04/ALL).

Attaquants : Khalid Boutaïb (Malatyaspor/TUR), Aziz Bouhaddouz (Saint Pauli/ALL), Ayoub El Kaabi (RSB), Nordin Amrabat (Leganés/ESP), Mehdi Carcela (Standard de Liège/BEL), Hakim Ziyech (Ajax Amsterdam/P-B).

Réservistes : Youssef En-Nesyri (Malaga/ESP), Mazraoui Noussair (Ajax Amsterdam/P-B), Oualid El Hajjam (Amiens/FRA).

Le onze de départ

Munir - Dirar, Benatia (cap.), Saiss, Hakimi - Boussoufa, El Ahmadi, Belhanda - Ziyech, Boutaïb, Amrabat.

Son groupe

Le Maroc a été placée dans le groupe B, en compagnie de l'Espagne, de le Portugal et de l’Iran.

Ce que l’équipe peut espérer

Placé dans le même groupe que le champion d'Europe, le Portugal et l'une des meilleures formations au monde, l'Espagne, le Maroc n'aura pas vraiment la tâche aisée dans cette poule. Les Marocains tenteront d'abord de battre l'Iran pour s'éviter la dernière place avant pourquoi pas d'embêter les deux gros.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles