Coupe du monde 2018 : pourquoi le Maroc va battre le Portugal

Les Lions de l’Atlas seront outsiders face aux Portugais. Mais non sans ambitions.[Tim Goode / PA Images / Icon Sport]

Dos au mur après sa défaite face à l’Iran (0-1), le Maroc doit obtenir un résultat face au Portugal de Cristiano Ronaldo mercredi. Et les Lions de l’Atlas peuvent le faire, voici pourquoi.

Le Maroc a toujours gagné face au Portugal en Coupe du monde

Le Portugal et le Maroc se sont déjà affrontés en Coupe du monde. C'était le 11 juin 1986, déjà en phase de poules. Et à l'époque les Lions de l'Atlas avaient créé la sensation en s'imposant 3-1 grâce à un doublé d'Abderrazak Khairi et de Krimau. Ce qui avait d'ailleurs permis aux Marocains de se qualifier pour le tour suivant. Alors bis repetita ?

Cristiano Ronaldo ne peut pas faire de mal au Maroc, son deuxième pays

CR7 et le Maroc, c'est une histoire d'amour réciproque. S'il est originaire de Funchal sur l'île de Madère, le Portugais est une véritable star au Maroc où ses maillots et ses portraits sont affichés partout. Mais Cristiano aime aussi le Royaume puisqu'il ne fait que s'y rendre depuis octobre 2015, année où il a été pris en photo avec son ami néerlando-marocain, le kick-boxeur Badr Hari. Le joueur s'y rend tellement souvent avec son jet privé que même le Real Madrid lui demande de limiter ses déplacements pour se reposer. Et preuve qu'il est amoureux du pays, le Portugais a annoncé en janvier, l'ouverture de son 5e hôtel à Marrakech, après Funchal, Lisbonne, et ceux à venir à Madrid et New York. D'ailleurs même sa maman Dolores y passe souvent du bon temps. A quand le passeport vert ?

 

Acabadinho de fazer, alguém é servido?

Une publication partagée par Maria Dolores (@doloresaveiroofficial) le

6 Avril 2018 à 6 :15 PDT

 

Achraf Hakimi sait comment stopper CR7

Achraf Hakimi sera un élément essentiel lors de l'opposition entre le Portugal et le Maroc. Le jeune latéral droit sera sûrement au marquage de Cristiano Ronaldo et c'est tout à fait normal puisque Hakimi évolue au... Real Madrid. Il côtoie la star portugaise chaque jour et est opposé à lui à chaque entraînement. Il connaît donc parfaitement les défauts de CR7. De quoi aider ?

 

Muchas felicidades @cristiano! Es un placer poder jugar al lado del mejor jugador del mundo. Number

Une publication partagée par Achraf Hakimi (@achrafhakimi) le

Parce que le stade sera tout rouge pour les Lions de l'Atlas

Ils sont à peu près 40 000 à s'être déplacés en Russie. C'est l'un des plus gros contingents de supporters cette année. Les Marocains devraient être très nombreux au stade Loujniki de Moscou. D'ailleurs, un appel a été lancé sur les réseaux sociaux demandant aux fans des Lions de l'Atlas de se vêtir tout de rouge pour effectuer une véritable marée rouge dans la capitale russe. Le 12e homme fera-t-il son effet ?

MEDHI BENATIA VEUT SE VENGER DE CRISTIANO RONALDO

Ces deux dernières saisons Medhi Benatia a croisé plusieurs fois Cristiano Ronaldo en Ligue des champions. Le défenseur de la Juventus Turin a d'ailleurs subi deux lourdes désillusions face au Real Madrid. S'il n'était pas sur le terrain lors de la finale perdue (4-1) en 2017, ni lors du quart de finale aller (0-3) lors duquel le Portugais a inscrit un magnifique retourné, le capitaine des Lions de l'Atlas était titulaire lors du quart retour au Santiago-Bernabeu. Et alors que la Juve est en train de réaliser l'exploit de retourner la situation et mène 3-0, Benatia effectue une faute dans la surface sur Lucas Vasquez à la 93e - une faute qui fera longtemps parler sur les réseaux sociaux notamment. Le penalty sera d'ailleurs transformé par CR7... laissant le Marocain dans une tristesse intense. Il voudra donc se venger mercredi. 

Parce que le Maroc a un Portugais dans ses rangs

Né en France de père portugais et de mère marocaine, Manuel Da Costa (qui a pour nom complet Manuel Marouan da Costa Trindade Senoussi) défend les couleurs des Lions de l'Atlas. Agé de 32 ans, le défenseur d’Istanbul BB a d'abord fait ses gammes avec les U20 de l'équipe de France disputant quatre matchs avant de jouer pour la sélection Espoirs du Portugal, aux côtés notamment de Rui Patricio et Joao Moutinho. S'il est appelé par Luiz Felipe Scolari, aux commandes de la Seleção, il ne jouera jamais. Il décidera de répondre favorablement à l'appel du Maroc en 2014.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles