Tout savoir sur Essam El Hadary, le joueur le plus âgé de l'Histoire de la Coupe du monde

Essam El Hadary compte plus de 150 sélections avec l'Egypte. Essam El Hadary compte plus de 150 sélections avec l'Egypte.[PA Images / Icon Sport]

Gardien de l’équipe d’Egypte, Essam El Hadary va entrer dans l’histoire du football lors de la Coupe du Monde. A 45 ans, sera le joueur le plus âgé à avoir participé à un Mondial.

Le portier des Pharaons a entamé sa carrière professionnelle en 1993 au sein de son club formateur de Damiette, alors qu’il était âgé de 20 ans. Près de 25 ans plus tard, l’homme à la carrière d’une interminable longévité s’apprête à disputer sa toute première Coupe du monde.

Un accomplissement et le rêve d’une vie pour celui qui a traversé de nombreuses épreuves avant d’atteindre le haut-niveau. Il lui est arrivé à de nombreuses reprises de s’entraîner dans le froid et à mains nues, car il n’avait pas assez d’argent pour s’acheter des gants. «Je me suis débrouillé pour avoir un gant, que je n’utilisais qu’en match pour ne pas l’abîmer. (…) Aujourd’hui, je suis sponsorisé et j’ai des gants pour la pluie, la neige, pour l’été…», a-t-il confié à l’Equipe.

Au fil des saisons, El Hadary s’est forgé une solide réputation, et notamment du côté d’Al Ahly, où il a passé la majeure partie de sa carrière (1995-2008). Une véritable consécration pour lui : «J’avais trois buts dans la vie, que je voulais atteindre dans un ordre bien précis : être un gardien de but pro, être le gardien d’Al Ahly, et être le gardien de l’Égypte».

Le «Buffon africain», comme il est surnommé, a ensuite tenté l’aventure en Europe, mais il n’est resté qu’une saison à Sion (Suisse) avant de rentrer en Egypte pour s’engager avec Ismaily. Il a ensuite porté les couleurs de Zamalek, Al Merreikh (Soudan), Al Ittihad, Wadi Degla et Al-Taawoun (Arabie Saoudite), son club actuel.

Cet extraordinaire longévité lui a permis de remporter pas moins de trente-sept titres, dont quatre coupes d’Afrique des Nations, trois Ligues des champions africaines et sept titres de champion d’Egypte, et de compter plus de 150 sélections avec la sélection égyptienne.

Et il n’est pas encore décidé à raccrocher les gants. «Beaucoup de gens me demandent si je n’en ai pas marre de faire ce métier, après vingt-cinq ans de carrière. Non ! C’est une grâce d’être dans ce milieu, a-t-il déclaré à l’Equipe. Tant que je ressens cela, je continue. Personne sur terre ne peut dire à El-Hadary arrête, fais autre chose, prends ta retraite. C’est moi qui décide.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles