Coupe du monde : une journaliste embrassée de force en direct

La journaliste a dénoncé l'attitude de certains supporters.[Capture Twitter]

Une agression sexuelle en direct. Kethevane Gorjestani, journaliste franco-américaine qui couvre la Coupe du monde pour France 24, a été embrassée de force alors qu'elle était à l'antenne.

Elle se trouvait à Saint-Petersbourg (Russie) pour évoquer les résultats du groupe A, dont l'Uruguay a fini en tête. Alors qu'elle s'exprime devant la caméra, un homme arborant un maillot de l'Uruguay s'approche d'elle par derrière et pose la main sur l'une de ses épaules, commençant à parler en même temps qu'elle. Puis il va plus loin, embrassant la journaliste dans le cou.

La journaliste a réagi en publiant elle-même la séquence sur son compte Twitter. « Dansez et célébrez votre équipe, mais ne m'embrassez pas, ne me pelotez pas et laissez-moi faire mon travail », a-t-elle écrit.

Kethevane Gorjestani a également déploré le fait que ce genre d'agression est fréquente. « Malheureusement ceci (et même pire) nous arrive, journalistes sportives, régulièrement, surtout quand on couvre le football », poursuit-ele.

Dimanche dernier, une journaliste brésilienne avait subi le même type d'agression, forçant l'auteur du geste à s'excuser.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles