Tour de France 2018 : la BMC remporte la 3e étape, Greg Van Avermaet nouveau maillot jaune

La BMC a signé le meilleur temps de ce contre-la-montre par équipe. [JEFF PACHOUD / AFP]

L’équipe BMC, menée par l’Australien Richie Porte, a signé le meilleur temps du contre-la-montre par équipe comptant pour la troisième étape du Tour de France 2018. Greg Van Avermaet a franchi la ligne en premier, il est donc le nouveau maillot jaune du Tour de France 2018.

BMC, dont le chef de file est l'Australien Richie Porte, a battu de 4 secondes l'équipe Sky du Britannique Chris Froome au terme des 35,5 kilomètres de ce contre-la-montre par équipes à Cholet.

La Quick-Step du Belge Philippe Gilbert et du Français Julian Alaphilippe a pris la troisième place à 7 secondes. 

Les cinq premières formations (Mitchelton 4e, Sunweb 5e) sont classées dans une fourchette d'une douzaine de secondes au terme de cet exercice qui n'avait plus été disputé dans le Tour depuis 2015. BMC s'était alors imposée devant Sky pour 1 seconde.

Van Avermaet, déjà présent dans le groupe américain, a enlevé depuis le titre olympique sur route à Rio. Il a aussi porté le maillot jaune du Tour 2016 et gagné plusieurs classiques, notamment Paris-Roubaix.

Au classement général, Froome n'a perdu de temps, une broutille de 4 secondes, que sur Porte. Il a, en revanche, gagné sur tous les autres mais dans des proportions variables. Le Britannique Adam Yates (à 5 sec de Froome) et le Néerlandais Tom Dumoulin (à 8 sec), ainsi que le Colombien Rigoberto Uran (à 31 sec), ont réalisé la meilleure opération.

Le Colombien Nairo Quintana et l'Espagnol Mikel Landa ont lâché 50 secondes, l'Italien Vincenzo Nibali 1 min 02 sec, le Français Romain Bardet 1 min 11 sec. «C'est fidèle à ce qu'on attendait», a commenté Bardet dont deux des coéquipiers (Dillier, Gallopin) étaient diminués par des chutes. «Je suis soulagé».

«On peut être satisfait», a réagi pour sa part Froome, qui s'est montré très à l'aise dans l'exercice. Mais le quadruple vainqueur du Tour a dû essuyer une nouvelle fois huées et sifflets au long de son parcours. Mardi, les sprinteurs disposent d'une nouvelle opportunité dans la 4e étape, longue de 195 kilomètres entre La Baule (Loire-Atlantique) et Sarzeau (Morbihan). Avec une très longue ligne droite de 4 kilomètres pour terminer.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles