La France en finale : les réactions des Bleus

Bien qu'heureux de cette victoire en demi-finale, Didier Deschamps et ses hommes restent concentrés sur la dernière marche. [CHRISTOPHE SIMON / AFP]

Après leur victoire face à la Belgique, en demi-finale de Coupe du monde, les joueurs de Didier Deschamps n’ont pas boudé leur plaisir, mais restent concentrés sur la dernière marche.

Kylian Mbappé a ainsi confié ne pas réaliser la situation. «C’est inimaginable. C'est le rêve d'une vie, d'une future vie, de tout. Je n'ai pas les mots. Même dans mes plus grands rêves je n'avais pas imaginé ça, et pourtant je suis un grand rêveur. Mais il reste une étape. On s'est tous embrassé, tous les Français sont là. Lorsque vous ne trichez pas et que vous travaillez pour le collectif, on vous le rend», a ainsi confié le prodige du Paris Saint-Germain, qui a également ajouté : «je veux la Coupe du monde».

De son coté, Antoine Griezmann, toujours en retrait dans le jeu malgré des statistiques tout à fait correctes (il est encore passeur décisif sur le but d’Umtiti), a rendu hommage à ses coéquipiers, se déclarant «heureux de leur match». «On a défendu et on marque un but sur coup de pied arrêté, c'était un peu comme à l'Atlético, je me suis bien retrouvé». L’attaquant français a laissé échapper quelques larmes à l’issue du match, rien de plus normal à ses yeux : «La tension qui baisse, je lâche un peu tout, ça fait énormément plaisir».

Le milieu de terrain de Chelsea, Ngolo Kanté, a fait part de sa «joie», et de sa «fierté». L’ancien caennais n’oublie toutefois pas l’objectif. «Tout n’est pas fini, on reste concentré sur le dernier match. Y a un temps pour tout, il faut en profiter mais on réattaque dimanche et il faut absolument chercher la victoire».

Hugo Lloris, le capitaine des Bleus, héroïque quand la France souffrait n’a pas non plus caché son bonheur de vivre «un moment fantastique». Le gardien de Tottenham n’oublie toutefois pas non plus l’essentiel : «Il reste une étape, la plus importante. Il y a deux ans (en finale de l'Euro) c'était difficile, on ne veut pas que ça se reproduise. On veut que ça se termine de la meilleure des manières».

L’Euro 2016, un souvenir encore présent dans toutes les têtes, et notamment dans celle du sélectionneur, Didier Deschamps. S’il a reconnu vivre «un moment exceptionnel», et être «vraiment très heureux pour les joueurs», l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille a reconnu que «la finale d’il y a deux ans n’est toujours pas digérée». Plus que jamais, les Bleus sont déterminés à tout donner pour aller arracher, dimanche à 17h, une deuxième étoile.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles