Ligue des Champions : matches en streaming, quels sont les risques ?

L'internaute optant pour le streaming est hors-la-loi.[AFP]

Les passionnés de football ne possédant pas d'abonnement à RMC Sport 1 qui diffusent tous les matchs de la Ligue des Champions, peuvent être tentés de suivre ces rencontres en streaming sur Internet. Une solution illicite qui n'est pas sans risques.

Récupérer sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone, des flux illégaux diffusés en direct par certains sites web identifiables grâce à une simple requête sur un moteur de recherche, est en effet illégal.

L'internaute optant pour cette démarche est hors-la-loi : il est considéré comme receleur d'une oeuvre protégée issue d'un délit de contrefaçon, les flux étant provisoirement stockés sur son appareil. Dès lors, l'utilisateur est susceptible d'être attaqué en justice pour recel.

La loi française se montre encore plus stricte avec les hébergeurs diffusant illégalement ces contenus encadrés par des droits de diffusion. En effet, la contrefaçon d'oeuvre protégée est passible de trois ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende. A noter que les internautes transmettant des liens pointant vers des sites de streaming ou l'adresse de flux en streaming, encourent la même sanction. Dans ce cas, ils se rendent coupables de complicité de contrefaçon. 

Selon un rapport paru mardi 5 juin, 12 millions d'internautes français ont regardé des vidéos sur leur ordinateur via des sites pirates en 2017. Pour la première fois, cette pratique a dépassé le téléchargement comme méthode préférée pour accéder à des contenus illégaux.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles