Ronaldo accusé de viol : la Juventus perd 10% à la Bourse de Milan

Le titre du club de football de la Juventus Turin perdait 10% vendredi après-midi à la Bourse de Milan alors que le malaise grandit autour de sa star Cristiano Ronaldo, accusé de viol aux Etats-Unis.

Vers 11H20 (9H20 GMT), le titre, qui s'était envolé depuis l'arrivée de l'attaquant portugais à Turin en juillet, était en baisse de 5,07% à 1,254 euros, dans un marché en baisse de 0,99%. Il a clôturé à -9,92% à 1,19 euros, dans un marché en baisse de 1,29%. 

La police de Las Vegas a annoncé lundi avoir ouvert l'enquête sur les accusations portées par Kathryn Mayorga, 34 ans aujourd'hui, qui affirme dans une plainte au civil que Ronaldo l'a sodomisée de force en juin 2009. L'intéressé a démenti «vigoureusement» ces accusations, expliquant que le viol était «un crime abominable» mais ses principaux sponsors ont commencé à faire entendre leur voix : Nike s'est dit «profondément préoccupé» et EA Sports (éditeur du jeu vidéo Fifa) a, de son côté, parlé d'une situation «troublante».

Ronaldo s'est mis en retrait de la sélection portugaise pour les deux prochains mois et l'entraîneur de la Juve, Massimiliano Allegri, devait annoncer à la mi-journée s'il serait samedi sur le terrain de l'Udinese pour le dernier match de championnat avant une petite trêve internationale. CR7 a d'ailleurs mis la sélection portugaise entre parenthèses pour les prochains matches de l'automne.

Jeudi soir, le club septuple champion d'Italie a apporté un soutien appuyé à l'attaquant portugais qu'il a fait venir cet été pour 100 millions d'euros.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles