Une hémorragie à enrayer pour Monaco

Dernier du groupe A en C1 et avant-dernier en Ligue 1, l’ASM est plus que jamais dans l’urgence. [Belga / Icon Sport]

Une victoire ou rien. Avec un seul point au compteur après trois journées, l’AS Monaco doit impérativement s’imposer sur sa pelouse face au Club Bruges, mardi soir, lors de la 4e journée de Ligue des champions.

D’abord pour s’assurer un avenir européen. Car, en cas de défaite contre la formation belge, les Monégasques pourront dire adieu à la C1, mais aussi à un possible renversement en Ligue Europa.

Et ensuite pour goûter de nouveau aux joies d’un succès. Depuis quatorze rencontres toutes compétitions confondues, les hommes de Thierry Henry, qui affiche un bilan bien triste depuis son arrivée en remplacement de Leonardo Jardim (2 nuls, 2 défaites), sont sevrés de victoire.

L'ASM n'a plus de temps à perdre

Le club de la principauté reste d’ailleurs sur un revers en championnat face au Stade de Reims (1-0), qui a fait couler beaucoup d’encre. «Cette défaite est plus inquiétante que les précédentes car on n’a pas su créer de jeu et on ne s’est pas procuré d’occasion, avait confié l’entraîneur monégasque, a estimé Thierry Henry. Le plus important, c’est de retrouver cette confiance car les mecs ne sont pas libérés. Avec les blessés qu’on a, il faut trouver l’amalgame et le meilleur schéma tactique. Moi aussi, j’apprends, ça ne fait que quinze jours que je suis là.»

Le problème, c’est que Monaco n’a plus vraiment le temps. Dernier du groupe A et avant-dernier en Ligue 1, l’ASM est plus que jamais dans l’urgence. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles