Courtois 1er, Firmino et Sergio Ramos 2e... les votes les plus aberrants du Ballon d'or 2018

Le gardien belge Thibault Courtois méritait le Ballon d'or selon le Kirghizistan. [AFP]

Comme chaque année, plusieurs votes de journalistes pour le Ballon d'or 2018 ont surpris bon nombre d'observateurs, certains n'hésitant pas à exclure du podium final des joueurs pourtant a priori incontournables, au profit de noms beaucoup moins ronflants.

Les îles Saint Kitts and Nevis incarnent à elles seules cette mini controverse qui a entâché la cérémonie en biaisant, un peu, le résultat final.

L'archipel des Antilles a ainsi attribué les deux premières places de son classement au Brésilien Neymar et à l'Espagnol Sergio Ramos, ce qui a de quoi surprendre les deux joueurs n'ayant pas forcément rayonné avec leur équipe nationale en 2018. La 4e place donnée au gardien brésilien Alisson fait elle aussi sourire. Pour cause : son palmarès est vierge de tout titre cette année !

Le Sri Lanka a lui décerné la 2e place à Roberto Firmino en oubliant au passage d'inclure Mbappé, Griezmann ou encore Modric, le lauréat, dans son top 5. Plus forts encore, le Kirghizistan qui sacre le gardien belge Thibault Courtois et la Finlande qui classe le défenseur brésilien Marcelo au pied du podium (4e).

A Grenade, on a choisi de délivrer la 1ère place à l'Argentin Kun Aguëro brillant avec City en Angleterre, moins en sélection argentine. Autres choix qui dénotent : celui du Liechtenstein (Gareth Bale, 4e) et celui, très régional, de la Côte d'Ivoire (Sadio Mané, 5e).

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles