6 Nations : rien de neuf pour le XV de France

Les Bleus vont devoir relever la tête avant le match face aux Ecossais, le 23 février.[PA Images / Icon Sport]

On ne change pas une équipe qui perd… Jacques Brunel a décidé, mercredi, de reconduire le même groupe de 31 joueurs qui a sombré en Angleterre dimanche dernier (44-8), pour préparer la confrontation face à l’Ecosse, le 23 février, au Stade de France.

Alors qu’un changement de fond en comble était attendu et que les critiques, notamment d’anciens internationaux, pleuvaient, le manager tricolore a, semble-t-il, opté pour la prise de conscience de ses hommes qui ont touché le fond à Twickenham, une semaine après avoir perdu face au pays de Galles (19-24).

Attention à la cuillère de bois

Le successeur de Guy Novès et ses hommes ont désormais une dizaine de jours pour préparer ce rendez-vous charnière face au XV du chardon. Jacques Brunel pourrait décider de modifier son XV de départ et faire appel à trois joueurs forfaits face aux Anglais : Uini Atonio, Wesley Fofana et Maxime Médard.

A moins qu’il n’opte encore pour la carte «jeune» comme face aux Gallois. Reste que la préparation risque d’être tronquée pour cause de journée de Top 14 ce week-end. Certains joueurs pourraient être autorisés à rejoindre leur club. Une chose est sûre, face aux Ecossais, la victoire sera impérative. D’une part, pour éloigner le spectre d’une première Cuillère de bois dans le Tournoi des 6 Nations depuis 1957 – il restera deux déplacements aux Bleus en Irlande (10 mars) et en Italie (16 mars).

De l’autre part, pour enfin se relever et lancer la préparation à la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre). Il y a du pain sur la planche. Et de moins en moins de temps. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles