Isabelle Ithurburu : «Les abonnés prennent la parole sur le Canal Rugby Club»

Isabelle Ithurburu va recevoir des abonnés de Canal+ sur le plateau du CRC. Isabelle Ithurburu va recevoir des abonnés de Canal+ sur le plateau du CRC.[Thierry Gromik/Canal+]

Canal+ met à l’honneur ses abonnés. Neuf d’entre eux seront présents, ce dimanche 24 mars, autour de la table du Canal Rugby Club (CRC), aux côtés d'Isabelle Ithurburu et de ses consultants. Et les débats promettent d’être animés, notamment autour du XV du France à six mois de la Coupe du monde au Japon.

Pourquoi avoir décidé d’inviter des abonnés autour de la table du CRC ?

Nous avions envie de mettre les abonnés au cœur du débat. Ils nous suivent tous les week-ends et nous souhaitions leur donner la parole. C’est une démarche exceptionnelle, mais l’actualité du rugby soulève beaucoup de questions. Nous avons la chance, avec les autres journalistes de la cellule rugby de Canal+ et nos consultants, de pouvoir en parler et en débattre chaque semaine. Et nous trouvions important que chaque passionné de rugby puisse participer à ces échanges et être entendu, quel que soit son âge, son statut, sa région.

Comment ont-ils été sélectionnés ?

Nous avons lancé un grand casting sur les réseaux sociaux. Les candidats devaient envoyer une vidéo avec les questions qui les interpellent le plus, accompagné de leur nom, âge, région et club de cœur. Nous avons été très agréablement surpris de l’intérêt que cela a suscité auprès de nos abonnés. La sélection a été très difficile tant le nombre de candidats était élevé.

Quels seront les thèmes abordés avec eux ?

Après visionnage de toutes les vidéos et plusieurs réunions éditoriales, nous allons aborder les trois grands thèmes qui reviennent le plus souvent : le XV de France à six mois de la Coupe du monde au Japon, l’intégration des jeunes joueurs français ainsi que la santé et la sécurité des joueurs.

L’expérience sera-t-elle être renouvelée ?

On va déjà voir comment l’émission se déroule et comment elle est accueillie par les amateurs de rugby et nos abonnés. C’est une première pour le rugby sur Canal+.

«Le xv de france à un retard considérable»

Sentez-vous un engouement autour du rugby en cette année du Coupe du monde ?

Sincèrement, et c’est dommage, je le sens beaucoup moins qu’à la veille de la Coupe du monde en Angleterre en 2015. Les résultats du XV de France n’aident pas, on a du mal à se projeter aujourd’hui en 1/4 de finale de la compétition. Mais ce sport est magique, on l’a vu encore au lancement du tournoi. Les supporters de rugby sont fidèles et seront au rendez-vous pour soutenir leur équipe quoiqu’il arrive dès le mois de septembre. Et puis, les affiches sont très excitantes avec nos deux meilleurs ennemis, l’Angleterre et l’Argentine, dans notre groupe. C’est ultra relevé, mais comment ne pas rêver à des exploits de nos Bleus ?

Justement, êtes-vous inquiète pour le XV de France ?

Nous avons pris un retard considérable sur d’autres nations majeures du rugby. Mais on sent aussi qu’il suffirait que tout le monde s’assoit autour d’une table et aille dans le même sens pour que la situation s’inverse. C’est très frustrant…

Sera-t-il capable de se relever d’ici le Mondial ?

Je reste supportrice, donc je l’espère sincèrement.

«Le top 14 est plus fou de saison en saison»

Quel regard portez-vous sur la saison de Top 14 ?

C’est la folie ! Chaque année on pense que ça ne peut pas être plus serré, et on se rend compte que le Top14 est plus fou de saison en saison. Au-delà du suspense, cette saison, on voit la hiérarchie plus bousculée que jamais. Toulon et Montpellier semblent avoir dit adieu aux phases finales, même si rien n’est encore fait. Lyon et Bordeaux viennent titiller les habitués au dernier carré… Et puis, il y a le jeu. Grâce à Toulouse et Clermont notamment, on revoit du rugby d’évitement, des essais spectaculaires… ça fait un bien fou dans ce contexte une peu morose.

Quel est votre favori pour le titre de Champion de France ?

Difficile de ne pas dire Toulouse aujourd’hui. Pas seulement pour sa place de leader, mais pour sa série record de 13 matchs sans défaite avant de se déplacer, dimanche, à La Rochelle. Mais comme on le voit chaque année, le meilleur n’est pas forcément titré à la fin. C’est cruel et à la fois palpitant.

Et en champions Cup ?

Je suis française, donc j’espère un club français. Et comme les deux derniers en lice le Racing 92 et Toulouse s’affrontent en quart de finale… Je dirais encore Toulouse. Le Stade Toulousain semble aujourd’hui invincible.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles