Coupe du Monde féminine : pourquoi l'Américaine Megan Rapinoe ne chante pas l'hymne national ?

La joueuse a également fait savoir qu'elle ne se rendrait pas à la Maison Blanche en cas de victoire de son équipe au Mondial.[©Lionel BONAVENTURE / AFP]

Promesse tenue. La star américaine de football féminin Megan Rapinoe a refusé de chanter l’hymne américain avant le match de la Coupe du monde, remporté ce mardi haut la main 13-0 par les États-Unis contre la Thaïlande, pour protester contre la politique de Donald Trump envers les minorités.

Militante LGBT et en couple avec le basketteuse Sue Bird, la joueuse aux cheveux roses est en effet restée impassible, le visage fermé, alors que ses coéquipières chantaient une main sur le cœur le «star spangled banner» dans le stade Auguste-Delaune de Reims.

Et pour cause. Le mois dernier, l’attaquante de 33 ans a déclaré dans une interview à Yahoo qu’elle «ne chanterait probablement plus jamais l’hymne national». «C'est une sorte de bon ‘fuck you’ à toute forme d'inégalité ou de mauvais sentiments que l'administration [de Donald Trump] a envers les gens qui ne lui ressemblent pas exactement», soulignait-elle.

Sélectionnée 153 fois, la joueuse de Seattle, passée par l'Olympique lyonnais, a également fait savoir qu'elle ne se rendrait pas à la Maison Blanche en cas de victoire de son équipe au Mondial : «Je n’irai pas, je ne vais pas faire des courbettes devant le président qui, clairement, est contre tout ce en quoi je crois», a-t-elle confié au magazine Sports Illustrated.

Un choix qu’elle assume totalement. «Je sais que cela peut me coûter cher, au propre comme au figuré, mais je me vois comme un porte-voix et c'est un rôle que j'assume complètement», a ajouté la championne olympique 2012 et championne du monde 2015.

Un comportement qui n’est pas passé inaperçu auprès des militants pro-Trump. Huée dans certains stades américains, elle a également fait l’objet de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Mais rien qui puisse la décourager. Tant sur le terrain qu'en dehors, Megan Rapinoe est de tous les combats.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles