Ligue 1 : Tout savoir sur Eduardo Camavinga, la pépite rennaise

«O Monstro» ou pas, Eduardo Camavinga n'a pas peur d'aller au combat. [JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP]

Il semble promis à un grand avenir. A 16 ans, Eduardo Camavinga a brillé face au PSG et a été un grand artisan de la victoire des Rennais (2-1) au Roazhon Park, dimanche soir.

«Il respire le foot, il ne se pose pas la question de qui est en face», complimente dans l’Équipe Landry Chauvin, ancien responsable de la formation à Rennes. Et ça s’est vu lors du choc face à Paris. Marco Verratti, Julian Draxler, Marquinhos… peu importe l’adversité, c’est bien le nom d'Eduardo Camavinga qui est sur toutes les lèvres après ce premier revers de la saison pour l’ogre parisien.

Cet été, il a profité du départ de Benjamin André pour devenir titulaire lors des deux premières journées de Ligue 1. Face aux champions de France, Camavinga n'a pas cherché à trop en faire. Il a joué juste, a été serein et démontré la qualité de sa patte gauche ainsi que sa vision de jeu. 

Sa prestation est moins surprenante pour ceux qui suivent Rennes. Le milieu défensif a joué sept rencontres lors du précédent exercice et signé son premier contrat en janvier dernier, devenant le plus jeune joueur de l'histoire du club à signer un contrat pro. Un contrat récemment prolongé jusqu'en 2022.

Une demande de nationalité française en attente

Une belle récompense pour le gaucher. Lui qui est arrivé en France avec sa famille à l'âge de deux ans pour fuir l'Angola, son pays de naissance. S'il a une préférence pour le judo, c'est pourtant pour ses capacités avec le ballon rond qu'il s'est fait remarquer, à l’AGL Drapeau Fougères, où il est arrivé à l’âge de 7 ans. «Il était au-dessus du lot» se rappelle Jo Burel, ex responsable de l’école de football de Fougères. 

Repéré par le Stade Rennais, il en a intégré le centre de formation en 2013. Landry Chauvin a décrit un garçon qui a «une grosse capacité à répéter les efforts, très juste techniquement» avec «une bonne frappe». Son éthique de travail et sa mentalité sont également louées. 

Et le jeune milieu pourrait bien arriver un jour en équipe de France. Conseillé par l’agent d’un autre joueur qui a percé à Rennes, celui d’Ousmane Dembélé, Eduardo Camavinga a déja fait une demande de naturalisation... 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles