NBA : Gobert, Fournier, Ntilikina, Poirier… les Français à suivre cette saison

Rudy Gobert vise une première participation au All-Star Game. Rudy Gobert vise une première participation au All-Star Game.[SUSA / Icon Sport]

Ils seront une dizaine de «Frenchies» à fouler, cette saison, les parquets de la NBA, qui reprend ses droits ce mardi. Si certains comme Nicolas Batum, Evan Fournier ou encore Rudy Gobert sont rompus aux joutes de la Ligue la plus relevée au monde, des petits nouveaux vont devoir faire leurs preuves.

Nicolas Batum (ailier/Charlotte)

A 30 ans, il entame sa douzième saison outre-Atlantique. Au sortir d’un Mondial convaincant avec les Bleus, il doit se relancer après trois saisons pour le moins décevantes. Notamment la dernière avec un apport très en-dessous des attentes (9,3 points, 5,2 rebonds, 3,3 passes). La faute en partie à des blessures à répétition, dont une tenace au tendon d’Achille qui a perturbé sa présaison.

Evan Fournier (Orlando/arrière)

Grand artisan de la médaille de bronze décrochée par la France au Mondial en Chine et élu dans le meilleur cinq de la compétition, Fournier aborde dans les meilleures conditions ce nouvel exercice. Et s’il se réconcilie avec son adresse, légèrement en retrait la saison passée, le Tricolore (15,1 points, 3,2 rebonds, 3,6 passes) pourrait confirmer qu’il est une valeur sûre de la Ligue et aider Orlando à atteindre de nouveau les play-offs.

Rudy Gobert (Utah/pivot)

Va-t-il encore prendre une nouvelle dimension ? Elu meilleur défenseur de la NBA pour la deuxième année consécutive, sa saison passée a été la plus aboutie : 15,9 points, 12,9 rebonds, 2 passes, 2,3 contres, 0,8 interception en 31,8 minutes de moyenne. S’il continue d’améliorer ses performances, dans la foulée du Mondial réussi avec les Bleus en Chine, marqué par la victoire contre les Etats-Unis en quarts de finale, il peut espérer une première participation au All-Star Game. Quant au titre, ce sera une autre histoire même si le Jazz, qui s’appuie aussi sur le talentueux Donovan Mitchell et l’expérimenté Mike Conley, devrait jouer les trouble-fêtes en play-offs.

Ian Mahinmi (Washington/pivot)

Avec la retraite de Tony Parker, il est désormais le Français le plus ancien de la Ligue. Mais s’il veut jouer plus que les 34 matchs de la saison dernière lors de sa 12e saison en NBA, Mahinmi (32 ans) devra en finir avec les blessures. Mais l'inflammation à un tendon d'Achille dont il souffre actuellement ne prête pas à l'optimisme, dans une équipe par ailleurs décimée par les blessures.

Frank Ntilikina (New York/meneur)

A 21 ans, il s’apprête à disputer sa 3e saison chez les Knicks, où il peine encore à faire parler de lui. Mais il s’est refait une santé au Mondial où il a pris un malin plaisir à briller devant les Etats-Unis, faisant preuve d’une certaine agressivité offensive. A lui désormais d’en faire autant avec New York pour espérer être à nouveau considéré par son entraîneur David Fizdale et regagner une place importante dans l’équipe.

Elie Okobo (Phoenix/meneur)

Il a connu une première saison plus que correcte (18,1 minutes, 5,7 points, 1,8 rebonds, 2,4 passes) chez des Suns sans grandes ambitions ni résultats. Il va désormais devoir confirmer qu’il reste le second choix à la mène derrière Ricky Rubio.

Vincent Poirier (Boston/pivot)

C’est une découverte pour lui. A 26 ans, Poirier va faire ses premiers pas en NBA avec la délicate mission de s’imposer chez les Celtics. Mais l’international français a les moyens de se faire une place entre Enes Kanter et Daniel Theis au sein d’une équipe revancharde après une saison décevante.

Les autres

Drafté en 15e position cet été par Detroit, Sekou Doumbouya a peiné à convaincre son coach Dwane Casey de l’inclure dans la rotation des Pistons pour ce début de saison. L’ailier de 18 ans devra donc faire ses armes surtout aux Grand Rapids Drive en G-League.

Pour leur première saison pro également, respectivement à Chicago et Portland, l’arrière Adam Mokoka (21 ans) et l’ailier Jaylen Hoard (20 ans) risquent eux aussi se partager entre la NBA et son antichambre.

William Howard (25 ans) espère lui intégrer le roster d’Utah avec lequel il a un contrat sans garanti. Enfin, Joakim Noah et Timothé Luwawu-Cabarrot sont toujours à la recherche d’une franchise.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles