Equipe de France : Olivier Giroud, le grand Bleu

Avec 38 buts, Olivier Giroud est le troisième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France. Avec 38 buts, Olivier Giroud est le troisième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France.[Baptiste Fernandez/Icon Sport]

Régulièrement critiqué, souvent contesté, parfois jalousé, mais toujours présent. Olivier Giroud n’a jamais fait l’unanimité en équipe de France, mais son efficacité sous le maillot bleu a su le rendre indispensable aux yeux de Didier Deschamps, qui lui a encore renouvelé sa confiance pour les deux derniers matchs de qualification à l’Euro 2020.

Sa situation demeure pourtant pour le moins compliquée à Chelsea, où il a joué à peine une vingtaine de minutes depuis le dernier rassemblement d’octobre. Autant dire pas grand-chose. Si certains s’étonnent de voir l’ancien montpelliérain encore et toujours en sélection, sa présence n’est pas si étonnante quand on sait que l'attaquant est le joueur le plus utilisé par Deschamps depuis sa prise de fonction à la tête des Bleus en 2012. «Peut-être que cela veut dire quelque chose. Mais c’est surtout ce qu’il s’est passé sur le terrain qui veut dire quelque chose, a insisté l’ancien entraîneur de l’OM. S’il est celui que j’ai le plus utilisé, il ne faut pas oublier non plus le ratio matchs et buts. (…) Il a fait ce qu’il fallait, il a répondu à la confiance.»

Et pas plus tard que le mois dernier. Le natif de Chambéry a inscrit, sur penalty, le but de la victoire en Islande (0-1) avant d’ouvrir le score quelques secondes seulement après son entrée en jeu contre la Turquie (1-1). Deux réalisations venues rappeler son importance dans cette équipe de France et qui l’ont rapproché de Michel Platini. Avec 38 buts (en 95 sélections) sous le maillot frappé du coq, il n’est plus qu’à trois longueurs de l’ancien numéro 10 (41 buts) pour devenir le 2e meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France derrière Thierry Henry (51).

Il pourrait revenir encore un peu sur les talons, voire dépasser l’ex-président de l’UEFA s’il venait à trouver le chemin des filets, ce jeudi, contre la Moldavie et, dimanche, en Albanie. Dans le cas contraire, cela ne serait que partie remise à l’année prochaine. Mais encore faut-il qu’il trouve une solution qui puisse lui garantir davantage de temps de jeu pour être assurer de ne pas perdre sa place au sein de la maison Bleu.

«Sur le plan physique il est très affûté, mais il a besoin, comme tous les joueurs, d’avoir une activité sur le terrain qui soit un peu plus importante que celle qu’il a sur ces deux derniers mois», a prévenu Didier Deschamps. Un avertissement qui devrait pousser Olivier Giroud à s’exiler au mercato d’hiver. Au risque de compromettre son avenir en Bleu et sa participation à l’Euro.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles