Bac : Hollande propose une option numérique

Le candidat PS à la présidentielle François Hollande propose que toutes les séries des baccalauréats général et technologique aient une "spécialité optionnelle" tournée vers le numérique, a-t-on appris jeudi dans son équipe de campagne.[AFP]

Le candidat PS à la présidentielle François Hollande propose que toutes les séries des baccalauréats général et technologique aient une "spécialité optionnelle" tournée vers le numérique, a-t-on appris jeudi dans son équipe de campagne.

A la rentrée prochaine, deux séries du bac permettront aux lycéens de terminale de faire le choix d'une spécialité numérique: la série S (scientifique) du bac général et la série STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) du bac technologique.

"Mais il n'y a pas de raison de réserver ce type d'enseignement aux seuls lycéens de ces deux séries", dit-on dans l'équipe du candidat socialiste. "Il faut sortir d'une vision où le numérique serait l'apanage des scientifiques ou informaticiens: le numérique touche aux métiers de l'écriture, de la recherche en sciences sociales, au monde de l'économie, au médico-social, à la gestion... Il jouera également un rôle central pour la citoyenneté de demain", souligne-t-on.

La proposition est donc "d'étendre cette spécialité optionnelle" aux séries L (littéraire) et ES (économico-sociale) du bac général et à toutes celles du bac technologique, "en l'adaptant dans son contenu aux exigences variées des différentes séries".

Vincent Peillon, chargé de l'éducation et l'enseignement supérieur dans l'équipe de François Hollande, a déjà annoncé qu'il y aurait "un grand plan pour l'e-éducation" en cas de victoire de la gauche, en insistant particulièrement sur la formation des enseignants dans ce domaine et les usages pédagogiques des nouvelles technologies.

Vous aimerez aussi

Le Parlement a définitivement adopté l'interdiction des portables dans les écoles et collèges [JUNG YEON-JE / AFP/Archives]
Education Interdiction des portables dans les écoles et collèges : feu vert définitif du Parlement
Une lycéenne regarde les résultats de ses voeux sur le site de Parcousup, à Lille, le 22 mai 2018 [DENIS CHARLET / AFP/Archives]
Education Parcoursup : 17.000 jeunes toujours sans affection dans l'enseignement supérieur
Le Sénat a voté lundi une proposition de loi de députés LREM visant à une "interdiction effective" des téléphones portables dans les écoles et collèges à la rentrée prochaine. [JUNG YEON-JE / AFP/Archives]
Politique Interdiction du portable à l'école : feu vert définitif du Sénat, avant l'Assemblée lundi

Ailleurs sur le web

Derniers articles