Bouygues demande le non-renouvellement du contrat Orange/Free

Martin Bouygues, PDG du groupe du même nom, le 8 novembre 2010 à l'Hôtel de Ville de Marseille[AFP/Archives]

Martin Bouygues, PDG du groupe du même nom, a demandé mardi aux parlementaires de ne pas autoriser le renouvellement en 2018 du contrat d'itinérance par lequel Free utilise le réseau mobile d'Orange, et qui dispense selon lui le nouvel opérateur d'investir autant que ses concurrents.

M. Bouygues a écrit à l'ensemble des sénateurs et députés, dans un courrier révélé par Le Figaro et dont l'AFP s'est procuré une copie.

"La principale explication du déséquilibre actuel du marché mobile réside dans le fait que le quatrième entrant (Free Mobile) est le premier et le seul opérateur en France à bénéficier, grâce au contrat d'itinérance 3G qui le lie à Orange, de la possibilité de n'investir dans son réseau mobile que là où il est sûr que c'est rentable", déplore M. Bouygues.

Selon lui, Free Mobile, arrivé sur le marché en janvier avec des tarifs très compétitifs, "n'a donc pas les mêmes contraintes d'investissement que ses trois concurrents".

"Il a pu n'investir dans son réseau mobile que 142 millions d'euros en 2011 alors qu'il aurait du être en phase d'investissement intense. Pendant cette même période un opérateur comme Bouygues Telecom a consacré près de 600 millions à son propre réseau pour simplement le compléter et le moderniser", dénonce Martin Bouygues.

"À mes yeux, il est tout à fait essentiel que les pouvoirs publics - le régulateur (l'Arcep) comme l'État actionnaire - expriment sans tarder, de la façon la plus claire et ferme, que cet accord d'itinérance 3G n'a pas vocation à être renouvelé et que parvenu à son terme (en 2018, NDLR), il ne pourra être prorogé", écrit-il.

M. Bouygues estime que "c'est la seule façon d'inciter le quatrième opérateur à lancer réellement ses investissements dans son réseau mobile, investissements qui engendreront de l'emploi et qui rétabliront l'égalité concurrentielle".

 

Vous aimerez aussi

technologie Internet sur mobile enfin disponible à Cuba
Télécoms La fin du téléphone fixe classique amorcée ce jeudi
Chine Les premières antennes 5G testées en Chine

Ailleurs sur le web

Derniers articles