Tsonga va mieux, il va disputer une exhibition (très lucrative) en Asie

Le Français Jo-Wilfried Tsonga va mieux.[Glyn Kirk / AFP/Archives]

L'affaire risque de faire grand bruit. Blessé lors de la finale de la Coupe Davis le week-end dernier face à la Suisse, Jo-Wilfried Tsonga est arrivé à Manille, aux Philippines, pour y disputer un tournoi exhibition richement doté.

 

Le timing est mal choisi. Critiqué après la défaite de la France en Coupe Davis face à la Suisse à Lille le week-end dernier, Jo-Wilfried Tsonga est déjà arrivé à Manille pour y disputer quelques matches exhibition. Le Sarthois va donc participer à la très lucrative IPTL (International premier tennis League), une ligue privée qui s'est trouvée une place dans le calendrier entre la fin de la saison 2014 et le début de la suivante.

Quatre franchises asiatiques s'affrontent lors de matches en un seul set du 28 novembre au 13 décembre. Roger Federer, Novak Djokovic, Iva Ivanovic, Gaël Monfils et donc, Jo-Wilfried Tsonga, entre autres vedettes du circuit, participent à ce tournoi richement doté. Pete Sampras et Andre Agassi, ont également donné leur accord.

 

Financièrement attractif

Le Parisien évoque un chèque de 730.000 euros par soirée pour Rafael Nadal, finalement forfait.

Tsonga, lui, ne pourrait toucher "que" 400.000 euros, selon 20minutes.fr. Visiblement, le Français semble remis de sa déconvenue de la finale. Lui qui "ne pouvait pas tenir sa raquette" samedi matin, lors de l'échauffement précédant le double, selon les propres mots de son capitaine Arnaud Clément, avait rassuré ses fans dès mercredi. «J'ai passé des examens qui ont été plutôt rassurants, dans le sens où il n'y a aucune lésion musculaire, a déclaré le joueur français. Par contre, toujours une contracture, sans doute liée à la compensation de l'inflammation précédente», écrivait Tsonga sur son site internet. Dans la foulée, il s'envolait pour Manille.

Son co-entraîneur, Nicolas Escudé, explique la présence de Tsonga en Asie : «Cette Coupe Davis, c’était l’objectif de sa saison, voire de sa carrière. Il n’y a pas plus triste que lui. Il ne faut pas tirer sur l’ambulance. Il faudrait rester chez soi, s'enfermer en attendant que la colère du peuple s'estompe ? C'est une exhibition, avec des formats spéciaux. Les gars ne vont pas être dans le dur à se déchirer comme des chiens sur le terrain. Et Jo est professionnel : s'il ne le sent pas, il ne rentrera pas sur le court ».

Avant de lâcher la précision qui s'impose : «Il y a des engagements, des garanties, des intérêts financiers, marketing. Tout le gratin y est ! Pourtant tous disent que le calendrier est trop chargé...» 

Quelque soit la motivation de Tsonga à disputer ces matches exhibition, la polémique risque de rattraper Jo-Wilfried Tsonga, et les mauvaises langues de penser que le Français n'a pas pu surmonter la douleur pour son pays quand il y parvient pour disputer des parties sans enjeu mais fortement dotées...

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles