Abattoir de Mauléon : six mois avec sursis requis contre l'ex-directeur

Par
Mis à jour le Publié le

Mardi 18 septembre, au cours du procès de l'abattoir de Mauléon, six mois avec sursis ont été requis au tribunal correctionnel de Pau (Pyrénées-Atlantiques) contre l'ex-directeur.

La peine requise correspond aux accusations de «tromperie sur la nature, la qualité, l'origine ou la quantité» de la viande. La maltraitance animale dont il répondait avec trois employés n'est pas passible d'amendes, que le parquet a réclamées contre les quatre hommes. 

Ce procès fait suite à une vidéo, révélée par l'association L 214 et qui avait suscité la colère de tous les défenseurs de la cause animale. Réalisée en caméra cachée, on y voit des bovins et des ovins empoignés sans ménagement. Mal étourdis, ils sont suspendus encore conscients.

Lorsqu'elles sont rendues publique en mars 2016, ces images scandalisent l'opinion publique. L'abattoir sera fermé pendant deux mois.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles