Prothèses mammaires PIP : un nouveau procès en perspective

Mis à jour le Publié le

Depuis 2010, 400.000 personnes font face aux entreprises TUV et PIP pour demander des indemnisations après l'implantation de prothèses mammaires.

Elles s'estiment victimes d'un manque de vigilance et accusent les prothèses d'être défectueuses. 

Le président de l'entreprise PIP, Jean-Claude Mas, a été condamné en 2016 à quatre ans de prison ferme et 75.000 euros d'amende mais c'est la responsabilité de l'allemand TUV qui est aujourd'hui au cœur des discussions.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles