Le comportement des acheteurs de vins décrypté par un laboratoire

Par
Mis à jour le Publié le

Dans une pièce ressemblant à une salle de chimie, vingt étudiants se passent autant de bouteilles de vin, dont ils doivent estimer le prix : ils sont les sujets d'une expérience menée par un laboratoire dijonnais dédié au commerce des vins et spiritueux.

La «School of wine and spirits business», une entité de l'école de commerce de Dijon dédiée au marché des vins et spiritueux, avec pour mission d'y créer un laboratoire d'économie comportementale.

Ce laboratoire est le premier du genre à être «entièrement dédié» aux vins et spiritueux, affirme le scientifique, pour qui l'objectif est de décrypter le comportement des acheteurs de vin, mais aussi des vendeurs, sommeliers ou vignerons.

Les participants du jour déchiffrent les étiquettes, examinent les flacons, auxquels chacun fixe un prix dans un tableau. L'expérience comprend aussi une loterie qui a pour but d'évaluer l'attitude des sujets face au risque.

L'assistant du chercheur grec, Jean-Christian Tisserand, professeur de statistiques et d'économie, rappelle que l'enjeu est réel : cinq bouteilles, choisies au hasard, seront remises aux plus offrants et leur prix sera décompté d'une somme de 18 euros remise à la fin à chaque participant. La loterie rapporte elle aussi des gains véritables pouvant atteindre, au maximum, la somme de 100 euros par personne.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles