Gilets jaunes : les médias à nouveau accusés de censure

Par
Mis à jour le Publié le

De nombreuses fausses informations circulent sur Internet et sont partagées des milliers de fois. Parmi elles, des photos de visages ensanglantés qui seraient, selon la personne qui les a postées, «censurées par les médias».

Des visages ensanglantés, des corps à terre... Ces images ont fleuri sur les réseaux sociaux après les rassemblements des gilets jaunes les 17 et 24 novembre. Avec l'accusation suivante : les médias ne parleraient pas de la violence des autorités.

Mais comme le révèle l'AFP Factuel, certaines photos n'ont en réalité rien à voir avec les gilets jaunes. Certaines datent même des manifestations de Madrid en juillet 2012, ou d'une autre pendant le référendum pour l'indépendance de la Catalogne.

Quant aux autres photos, qui, elles, datent bien du mouvement des gilets jaunes, elles ont pourtant été évoquées par les médias. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles