Le manque de transparence de Parcoursup pointé du doigt

Par
Mis à jour le Publié le

A partir de ce mardi 22 janvier, les lycéens peuvent inscrire leurs voeux sur Parcoursup. Seulement, le processus de tri de la plateforme est flou.

Après la première édition, l'année dernière, des syndicats d'étudiants et des élus ont saisi le défenseur des Droits, Jacques Toubon. Ce dernier a pointé du doigt un manque de transparence et de mixité.

Il a également annoncé qu'il sera attentif à cette deuxième édition.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles