Toulouse : les réactions après l'arrêt de la production de l'A380

Par
Mis à jour le Publié le

L'A380, c'est fini. Les derniers engins continueront toutefois à être assemblés dans cette usine, jusqu’en 2021.

L’arrêt de ce programme n’a surpris personne. Les salariés qui constataient l'absence de nouvelles commandes, s’y attendaient depuis longtemps.

Stopper l’A380 aura un impact sur l’emploi et les petits sous-traitants risquent d’être les plus touchés.

Mais ce qui dérange le plus les 40.000 airbusiens, c’est l’abandon d’un fleuron, le plus gros avion commercial au monde, plébiscité par tous les voyageurs. Quinze compagnies utilisent ce géant des airs.

A terme, 274 appareils voleront, loin du seuil nécessaire pour atteindre la rentabilité, fixé au départ à 420.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles