Violences à Paris : l'exécutif dans la tourmente

Par
Mis à jour le Publié le

Après le 18e samedi de mobilisation des gilets jaunes, marqué par des violences à Paris, l'exécutif est dans la tourmente.

Emmanuel Macron a écourté son week-end au ski pour présider, samedi 16 mars, une cellule de crise au ministère de l'Intérieur.

Le président de la République a déclaré vouloir «des décisions fortes, complémentaires pour que cela n'advienne plus».

Un mea culpa qui vise aussi à faire oublier le fiasco de la communication présidentielle.

Depuis hier soir, à droite comme à gauche, on critique l'incompétence du gouvernement.

Le président des Républicains, Laurent Wauquiez a ainsi interpellé Emmanuel Macron, sur Twitter, en se demandant jusqu'à quand laissera-t-on dégénérer les violences à Paris . «Il est temps de réagir, il est temps d'agir», écrit-il.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles