Les prix des carburants repartent à la hausse

Par
Mis à jour le Publié le

Les prix à la pompe flambent. On s’en souvient, ce sont eux qui ont nourri la contestation des gilets jaunes en novembre. Et pourtant, malgré l’abandon par le gouvernement de la taxe carbone, les prix ne baissent pas.

Au contraire, ils n'ont jamais été aussi élevés depuis six ans. Dans les stations-services, au cours de la semaine dernière, le gazole, qui représente 80% de la consommation de carburants en France, était vendu à 1,48 €. Le litre a pris un centime et demi en une semaine.

Même constat pour le sans plomb (SP) 95 avec une hausse de 1,7 centime par litre. La version E10, qui contient 10% d’éthanol, n’est pas épargné. Du jamais vu depuis août 2013. Pour les sans plomb, on atteint un niveau supérieur au pic d’octobre dernier. Les prix à la pompe avaient déclenché le mouvement des gilets jaunes.

Le gouvernement avait alors renoncé à sa taxe carbone. Pourtant depuis janvier, la hausse des prix est continue. En quatre mois, le litre de gazole a pris plus de dix centimes. Les SP 95 ont grimpé de 17 centimes !

Comment expliquer cette hausse ?

Différents facteurs entrent en jeu. Le cours du brut notamment. Depuis janvier, le prix du baril de pétrole a augmenté de 35%, suite à des accords entre les principaux pays producteurs d'or noir pour limiter les quantités.

Le budget carburant pèse alors davantage sur le portefeuille des Français même si le sujet a été absent de la conférence de presse du président de la République. L’année dernière, Emmanuel Macron avait évoqué une taxe carbone flottante pour compenser les envolées du pétrole. Elle n’est pas au programme pour l’instant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles