1er mai : Philippe Martinez pris à partie et contraint de quitter le cortège

Par
Mis à jour le Publié le

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a été contraint de quitter temporairement le cortège parisien, ce mercredi 1er mai.

Selon un militant CGT témoin de la scène de départ du secrétaire général de la CGT à Montparnasse, il s'était retrouvé coincé dans des affrontements entre des «black blocs» et des forces de l'ordre.

Lorsqu'il s'est replié vers une rue adjacente, il a essuyé des jets de bouteilles «par un groupe d'individus», selon ce témoin.

Lorsqu'il est revenu dans le cortège peu de temps après l'incident, Philippe Martinez a critiqué les forces de l'ordre et le gouvernement.

«La police a tiré des gaz lacrymogènes dans le cortège et a voulu entrer dans le cortège», a-t-il raconté à CNEWS.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles